[#VMworld 2011] Premier essai de « World Wide Cloud »

Ils sont quatre fournisseurs de services à s’être associés à VMware pour mettre en place ce qui ressemble à un premier Cloud virtuel mondial. Imaginez ce que ça peut donner : un client, sous contrat avec l’un d’entre eux peut ainsi bénéficier des services Cloud des trois autres, et ce, dans différentes zones géographiques, comme s’il s’agissait d’un seul et même Cloud. L’information, annoncée par le CEO Paul Maritz lors de son keynote mardi, laisse rêveur. Ainsi, le client n’aurait plus à négocier un nouveau contrat SLA avec un fournisseur à chaque coin du monde, et n’a plus, en théorie, de problèmes légaux de localisation des données. Selon VMware, Global Connect permet de se conformer aux réglementations internationales sans douleur, puisque chaque client n’a qu’un seul contrat à signer avec son fournisseur local.

En pratique, cela est rendu possible grâce à Global Connect, mis en place par VMware pour développer les partenariats entre fournisseurs de service. BlueLock aux US, Colt en Europe, Softbank au Japon et SingTel en Asie/Pacifique, tous les quatre fournisseurs de services vCloud agréés et sous contrat VSPP, sont donc les premiers à tenter l’expérience. Ils offrent tous le même niveau de SLA défini par VMware et le même niveau de sécurité.

Un challenge non technique

« Au delà de la technologie, le challenge est réellement sur la partie non-technique » a analysé Kyle Hilgendorf du Gartner dans un billet.

Pour lui, « c’est déjà suffisamment compliqué d’établir un contrat satisfaisant avec un seul fournisseur aujourd’hui. Le client doit mettre en place les modalités qui lui conviennent. Dans ce cas, le fournisseur de service devra ensuite transmettre ces termes aux autres fournisseurs de service« . S’il ne doute pas que ces fournisseurs puissent être motivés pour que cela fonctionne, Kyle pointe du doigt la difficulté de la tâche. Et les clients auront désormais d’autres éléments à prendre en compte lorsqu’ils négocieront leurs accords.

Quoiqu’il en soit, si l’initiative se couronne de succès, VMware aura fait un pas de géant pour concurrencer Amazon Web Services.

vCloud Connector 1,5, orchestrateur de Cloud Hybrides

Pour le client, l’administration de son Cloud Hybride se fera via vCloud Connector, dont la nouvelle mouture 1.5 vient d’être annoncée. Cet outil fait le lien entre Cloud Public et Privé, et permet d’afficher, transférer et gérer les workloads entre les différents environnements vCloud. Avec ces améliorations, VMware espère ainsi accélérer la migration des entreprises vers le Cloud Hybride.
Selon VMware, la version 1.5 pallie en effet certains manques avec une architecture plus rapide et plus fiable, réduisant ainsi les temps de transferts de charge. Une fonctionnalité automatique permet même la reprise de transferts interrompus dans le cas de problèmes réseau.

Kyle Hilgendorf salue d’ailleurs ces améliorations, mais regrette le manque d’intelligence réseau (compression, acceleration, de-dup), qui permettrait au client de faire face au challenge récurrent du transferts d’informations sur le réseau, limitant la mobilité des machines virtuelles. Citrix, grâce à son Netscaler CloudBridge, a déjà pris de l’avance sur ce point.

ZDNet