VMware invente le Paas de poche

«Chérie, nous avons rétréci le Cloud» plaisante Dr Steve Herrod, CTO de VMware dans l’introduction de son billet de blog en fin de semaine dernière, qui annonçait une déclinaison portable et locale de sa plateforme de développement Cloud Foundry lancée en Mai dernier. Cette version « locale » n’était pas un secret de polichinelle. VMware l’avait déjà évoquée lors de la sortie de Cloud Foundry.

Du développement sur une plateforme allégée

Micro Cloud Foundry est donc une version complète de Cloud Foundry, exécutée directement dans une machine virtuelle sur le poste de travail du développeur, qu’il ait un Mac ou un PC. Intérêt ? Concevoir des applications Cloud «sans lourdeurs de configuration de middleware», et en bénéficiant de l’aspect ouvert de cette plateforme. Grâce au support DNS dynamique intégré, les développeurs peuvent exécuter Micro Cloud Foundry quel que soit leur lieu de travail – à la maison, au bureau ou dans un café – sans reconfiguration.

Les développeurs l’attendaient ?

VMware réaffirme ainsi, à quelques heures de l’ouverture officielle de son show annuel #VMworld2011, sa volonté d’être une référence en matière de PaaS, et surtout, innovant dans ce domaine. Micro Cloud Foundry serait, selon l’éditeur, le PaaS de poche que les développeurs attendaient. « Nous avons fait un pas de plus pour offrir aux développeurs ce dont ils ont besoin : une solution PaaS facile à installer sur leur machine. Beaucoup de développeurs utilisent déjà la plate-forme Open Source pour bâtir leur propre version locale de Cloud Foundry» explique Steve Herrod. Micro Cloud Foundry rend le procédé plus facile puisque les développeurs peuvent «rétrécir le PaaS» sur leur machine locale. Micro Cloud Foundry est encore en bêta, et est téléchargeable ici.

Pousser l’adoption du PaaS

Au delà de l’originalité de l’offre -VMware assure qu’il n’existe aucune offre de ce type sur le marché- Micro Cloud Foundry est surtout une belle astuce pour pousser l’adoption du Cloud vers des développeurs, qui auraient peut-être encore du mal avec le modèle PaaS pour développer leurs applications. C’est bien évidemment aussi un pas important pour la plateforme Cloud Foundry, qui doit, en plus de rivaliser avec Azure ou Google App Engine, rivaliser avec les plateformes de développements « plus classiques » dont les développeurs ont l’habitude. Tout est bon pour les convaincre de passer au mode PaaS. VMware a donc mis à profit son savoir-faire en matière de virtualisation, pour pouvoir transposer le Cloud en local. Mais l’éditeur espère-t-il aussi donner le goût du PaaS aux développeurs réticents par l’aspect «Cloud» de la plateforme initiale, légèrement entâchée d’une interruption de service en Mai dernier ? Peut-être un peu aussi.

Tous les avantages de Cloud Foundry dans la poche

Quoiqu’il en soit VMware a songé à l’aspect hybride des choses, puisque les applications créées sur Micro Cloud Foundry peuvent être déployées directement sur Cloud Foundry.com ou sur d’autres instances Cloud Foundry déployées sur un Cloud Privé par exemple. Cerise sur le gâteau, Micro Cloud Foundry prend en charge les frameworks Spring et Java, Ruby on Rails et Sinatra, Node.js, Grails et autres frameworks JVM, et les services applicatifs MongoDB, MySQL et Redis. Micro Cloud Foundry prend en charge l’interface de ligne de commande scriptable de Cloud Foundry et l’intégration à la suite d’outils Eclipse SpringSource Tool Suite (STS) permettant aux développeurs de cibler librement leurs déploiements entre environnements cloud privés/publics sans modification. Selon le communiqué, VMware proposera régulièrement des mises à jour de Micro Cloud Foundry, poursuivant ainsi sa stratégie d’innovation constante avec de nouveaux frameworks et langages tels que Lift et Scala, et un plug-in Hyperic offrant des fonctionnalités supérieures de monitoring applicatif. En pratique, Micro Cloud Foundry est disponible sous forme d’image de machine virtuelle téléchargeable : Micro Cloud Foundry est une machine virtuelle qui s’installe avec VMware Fusion pour Mac OS X, avec VMware Workstation ou avec VMware Player (gratuit) pour Linux et Windows. Il est probable que VMware fournisse de nouvelles informations/démos lors des conférences qui auront lieu dès demain à Las Vegas.

A LIRE AUSSI A lire : le blog technique Micro Cloud Foundry, et la base documentaire Micro Cloud Foundry.