Une puce Intel déboussole des machines Cisco, HPE ou Juniper

HPE vient d’admettre qu’un composant défectueux, en l’occurrence la puce C2000 d’Intel, présent sur certains de ses produits était susceptible de planter et d’empêcher le redémarrage des machines concernées. Le constructeur américain précise toutefois que, en l’état de ses connaissances, ses clients « ne rencontrent pas de panne en raison de la puce Intel C2000, qui est déployée sur un nombre restreint de nos produits ». Ce composant est frappé par une dégradation de son cycle d’horloge, ce qui peut affecter purement et simplement sa capacité à fonctionner.

Cisco a été le premier à pointer les conséquences possibles de ce défaut de fabrication. Sans toutefois incriminer directement le C2000, le géant des réseaux a assuré, plus tôt dans le courant du mois,  avoir provisionné 125 millions de dollars pour remplacer des boîtiers affectés par le composant défectueux.

Intel reconnaît le problème

Cette semaine, Juniper a lui aussi annoncé être « au courant du d’un problème relatif à un composant produit par un de nos fournisseurs dont les effets touchent une petite part de notre ligne de produits. » Le constructeur affirme lui aussi s’être rapproché de ses clients pour travailler sur des solutions de contournement.

Ni Cisco, ni Juniper ne citent Intel, mais les difficultés mentionnées correspondent au problème reconnu par Intel sur sa puce Atom C2000, employée par de nombreux constructeurs. En janvier, le fondeur a publié un erratum pour la documentation de ce composant, indiquant que la puce « pouvait être dans l’incapacité de booter et pouvait cesser de fonctionner ». Intel explique tenter de résoudre le problème, sans toutefois préciser comment il comptait s’y prendre, ni dans quel délai un éventuel correctif serait disponible.

La puce Atom C2000 a été produite à partir de 2013 et fait partie de la génération de processeurs basse consommation pour serveurs lancée par Intel. La puce a été mise en œuvre dans des microserveurs, dans des équipements réseau, mais aussi des systèmes de stockage NAS, notamment ceux de Synology.

A lire aussi :

Cisco s’envole en Bourse, suite aux résultats rassurants

De nouveaux SoC Intel Atom pour serveurs en approche