Uber : Travis Kalanick toujours influent

Travis Kalanick n’est visiblement pas prêt à lâcher prise.
Le fondateur et ancien P-dg d’Uber poussé à la démission cet été par une partie
des actionnaires, n’a pas hésité à faire usage du pouvoir qu’il conserve en
tant que membre du conseil d’administration. Il a en effet nommé
deux nouveaux membres, Ursula Burns et John Thain. La première est l’ancienne
patronne de Xerox et le second fut P-dg de Merrill Lynch et directeur de la
bourse de New-York.

Un revers pour le Benchmark Capital, l’un des principaux
actionnaires d’Uber qui a pesé de tout son poids pour provoquer le départ de
Travis Kalanick, et une première difficulté pour le nouveau patron, Dara
Khosrowshahi
. Ce dernier s’est engagé dans une vaste opération de
remaniement de la gouvernance de l’entreprise qui a essuyé plusieurs scandales
et doit faire face à des batailles judiciaires. Par ailleurs, Dara Khosrowshahi
a dit vouloir organiser l’entrée en bourse d’Uber d’ici 18 à 36 mois. Pour
asseoir son pouvoir, il lui faut remanier le conseil d’administration.

La manoeuvre de Travis Kalanick est clairement destinée à
garder la main dans les futures décisions stratégiques qui seront prises. Les
tensions au sein d’Uber ne sont pas en voie d’apaisement. (Eureka Presse)

ZDNet