Spotify : l’éditeur Wixen Music lui réclame 1,6 milliard de dollars

Alors qu’il prépare son introduction en bourse dans le
courant de l’année, Spotify est frappé d’une nouvelle plainte d’un ayant droit.
Wixen Music Publishing vient ainsi de saisir un tribunal de Los Angeles (Etats-Unis)
en reprochant au service d’écoute de musique en streaming l’usage indu de plus
de 10 000 titres parmi lesquels figurent ceux de grands noms comme The Doors
(“Light My Fire”), Tom Petty (“Free Fallin”), Santana, Stevie Nicks et Neil
Young. Le plaignant réclame le dédommagement maximal prévu par la
loi, soit 150 000 dollars par morceau, ce qui porte la somme totale réclamée à
1,6 milliard de dollars.

Spotify n’a pas encore réagi officiellement à cette
nouvelle plainte. En mai 2017, l’entreprise suédoise avait créé un fonds doté
de 43,4 millions de dollars pour solder à l’amiable une procédure en recours
collectif engagée par des artistes américains. Cet accord, qui n’a pas encore
obtenu l’aval de la justice, a été qualifié de “largement insuffisant” par
Wixen Publishing. (Eureka Presse) 

ZDNet