Sony allège son casque Playstation VR pour ne pas être distancé

Sony réussit plutôt bien du côté de la réalité virtuelle. Le Playstation VR connaît un vrai succès : selon son fabricant, la barre du million d’exemplaires vendus a été dépassée en juin dernier moins d’un an après son lancement en octobre 2016.

 

Sony profite avant tout de l’énorme parc installé de PlayStation 4 qui fait tourner ce casque VR et du prix abordable de son dispositif (399 euros) nettement moins cher que ses concurrents directs que sont l’Oculus Rift et le HTC Vive, dispositifs associés à des PC puissants, même si l’expérience est moins immersive. “Nous croyons fermement que fixer le bon prix est crucial pour susciter l’adoption de n’importe quelle nouvelle technologie”, explique le nippon.

Pour enfoncer le clou, Sony va intensifier la sortie de contenus hors-jeux vidéo. « Nous allons utiliser les forces de Sony également pour le développement de contenus au-delà du seul jeu vidéo », souligne Andrew House. Il s’agira de films documentaires, concerts, clips vidéo ou séries TV et autres contenus multimédias afin de séduire une cible plus large. 

Mais pas question de rester inactif face aux assauts de la concurrence. Oculus et Vive ont baissé le prix de leurs casques et HTC pourrait très bientôt présenté une version sans fils de ce Vive qui pour beaucoup offre l’expérience la plus bluffante. 

La présence de câbles multiples plombe un peu l’ergonomie de la VR, Sony l’a également bien compris et annonce une nouvelle mouture de son PlayStation VR pour ce mois d’octobre (d’abord au Japon). Mais le nippon ne coupe pas complètement le cordon en évoquant « un seul câble mince » reliant le casque à la console et un port jack placé ailleurs. Le support du HDR est également confirmé, le tout sans changement de prix.

A lire,

ZDNet