Skype se refait une beauté sur desktop

Après la version mobile qui n’a pas laissé que de bonnes impressions, Microsoft se décide donc à donner un coup de pinceau à la version desktop de son application de VoIP Skype. Après une preview lancée l’été dernier, l’application est disponible aujourd’hui en version finale.

 

Comme l’explique l’éditeur dans un post de blog, cette nouvelle version de l’interface apporte principalement des améliorations aux fonctions de messagerie et de chat de groupe sur Skype en reprenant certains codes de la concurrence. Parmi les nouvelles fonctionnalités, Skype bénéficie ainsi d’une meilleure gestion du partage de fichiers jusqu’à 300 Mo via le cloud de Microsoft. Il est possible désormais de retrouver facilement l’ensemble des photos envoyées sur le groupe ou la conversation, ainsi que des fonctionnalités de partage d’écran.

Outre cet aspect, cette mise à jour marque également l’arrivée des mentions directement inspirées de Twitter via l’utilisation du @, mais aussi de plusieurs améliorations dans la gestion des notifications et des conférences vidéo.

La mise à jour desktop reprend donc plusieurs éléments que les utilisateurs avaient déjà pu voir dans la version mobile de l’application. Mais Microsoft a pris bonne note de la fronde ayant contesté les choix de design retenus pour l’application mobile et semble avoir pris soin de concentrer l’essentiel des améliorations sur les fonctions liées à l’activité historique de Skype : les discussions et visioconférences.

L’application mobile tentait de se placer à mi-chemin entre l’application de messagerie et le réseau social, en proposant notamment un feed permettant de retrouver les highlights, de courtes publications des utilisateurs. Rien de tout cela dans la version desktop, qui reste concentrée sur son rôle de messagerie.

Skype connaît depuis quelque temps de lourds changements, que cela soit au niveau de son interface ou de son architecture interne. L’application est en effet encore en période de transition technologique et tente le passage d’une architecture entièrement basée sur le P2P à une architecture basée sur le cloud.

ZDNet