Samsung brevette une batterie au graphène qui se recharge en moins de 15 minutes

Ca s’agite à nouveau sur le front des batteries, le talon d’Achille de nos appareils connectés. Ce lundi nous évoquions les innovation de Tiamat, une start-up française qui pourrait commercialiser les premières batteries sodium-ion dans moins de trois ans. Outre une recharge bien plus rapide que le lithium-ion, la technologie se nourrie de matières premières moins rares.

 

Dans le même temps, on apprenait que Samsung, plus précisément le SAIT (Samsung Advanced Institute of Research) a breveté aux États-Unis ainsi qu’en Corée du Sud son procédé de batterie au graphène, autre technologie prometteuse pour améliorer l’autonomie et la recharge de ces composants si stratégiques. Cette approche permettrait en effet une densité d’énergie presque deux fois supérieure à celle du lithium, pour un temps de charge cinq fois plus court. Ce qui permettrait une recharge complète en 15 minutes pour une autonomie de 48 heures.

Techniquement, Samsung aurait ainsi utilisé du dioxyde de silicium (SiO2) pour créer un graphène de synthèse qui se présente sous la forme de billes, billes ensuite utilisées comme  matériau pour l’anode et cathode.

Reste que dans ce domaine, si les innovations se multiplient, elles tardent encore à se transformer en réalité commerciale. Rappelons que Samsung a annoncé un calendrier pour sa dernière innovation technologique en la matière qui se focalise sur la sécurité, lui qui a tellement souffert de l’affaire des batteries explosives du Note 7, batteries fabriquées par une de ses filiales. Le géant annonce des batteries lithium-ion « solides » dans un horizon de deux ans. Solides car les batteries actuelles sont « liquides » dans le sens où elles contiennent de électrolyte liquide, et c’est ce qui les rend inflammables. 

« Notre niveau technologique pour produire une batterie solide pour les smartphones sera assez mature en un ou deux ans. Cependant, son utilisation dans des smartphones dépendra de Samsung Electronics » a déclaré un responsable de Samsung SDI au Korea Herald sous couvert d’anonymat. « Pour autant que je sache, le niveau de technologie de la batterie de notre concurrent (LG) est similaire au notre », a-t-il ajouté.

ZDNet