RSSI : une fonction qui paie bien

Combien pèse un RSSI (Responsables Sécurité des Systèmes d’Information) français ? Le Cesin (Club des Experts de la Sécurité de l’Information et du Numérique) a réalisé une enquête interne concernant plus de 200 de ses membres, dont 88% issus de grandes entreprises.

 

La rémunération constatée dans l’étude dépend bien évidemment de l’expérience et donc de l’âge des RSSI. (Source : Cesin)

Le salaire moyen d’un RSSI se situe aux alentours de 100K€ affirme le Cesin, « ce qui dément la plupart des études situant ce niveau à moins de la moitié de cette valeur » assure le club. Dans le détail, les salaires les plus bas se situent autour de 40K€, et la moyenne haute est de 150K€. Une étude récente de Robert Half concluait sur les mêmes chiffres.

En 2011, la moyenne de rémunération du poste était de 40K€ par an selon ActiveTechPros et 68K€ pour un RSSI avec 5 à 8 ans d’expérience selon le cabinet de recrutement Robert Walter.

Tout dépend en fait de la taille de l’entreprise

« Ces écarts (ndlr. entre les revenus des RSSI) sont liés à la taille de l’entreprise et au niveau d’expertise du RSSI » assure le club, qui précise que « les RSSI débutants dans des entreprises de taille moyenne sont dans la fourchette 40K€/70K€ tandis qu’un RSSI chevronné d’une grande entreprise se situe dans la fourchette 100K€/200K€ ».

 

Si les RSSI restent majoritairement positionnés dans la DSI, bien qu’un tiers d’entre eux passent sous la responsabilité d’une autre entité. (Source : Cesin)

Autre enseignement de l’étude : il n’y a pas que le secteur banque/assurance qui rémunère bien. Des salaires dans la moyenne haute dans les secteurs critiques de l’industrie, de l’énergie, voire des transports assure l’étude. Si le salaire moyen de RSSI est plutôt conséquent, le Cesin insiste surtout sur des responsabilités de plus en plus importantes au sein de l’entreprise.

Enfin, 61 % des RSSI sont rattachés à la DSI, 14 % à la direction des risques, tandis que 10 % sont directement rattachés à la Direction générale. Globalement, plus de 50 % des RSSI sont en position N-1 ou N-2 de la DG.

ZDNet