Robots humanoïdes : nouvelles images en provenance de France et des Etats-Unis

La robotique fait des pas de géant, et cela nous surprend encore plus quand ces machines revêtent des oripeaux humains. On parle alors d’humanoïdes ou d’androïdes, ces robots reproduisant alors mouvements et mimiques d’hommes et de femmes.

 

Ainsi se définit Pyrene, la nouvelle recrue du Laboratoire d’analyse et d’architecture des systèmes (LAAS) du CNRS. Ce robot humanoïde est conçu pour interagir avec son environnement et « effectuer des tâches qui nécessitent une certaine force physique » assure le CNRS qui utilise les services de la société espagnole PAL Robotics.

Porter des charges lourdes tout en discutant

Pour ce faire, la LaaS met en avant les capacités de calcul du robot qui lui permettent d’agir et de percevoir de manière à exécuter des tâches jusqu’alors impossibles à effectuer. Des progrès en terme de capacité locomotrice sont notamment mises en avant. En plus de la marche sur sols plats, le robot doit à terme pouvoir évoluer sur des terrains accidentés et interagir avec des humains. Tout cela en portant de lourdes charges à bout de bras.

« Le défi est aujourd’hui de générer des mouvements plus dynamiques et plus puissants afin de pouvoir mieux interagir avec l’environnement » assure le CNRS. Le robot doit être présenté le 9 février prochain à Toulouse.

Handle, la chimère mécanique

De l’autre côté de l’Atlantique, c’est la désormais bien connue société Boston Dynamics qui vient de présenter une vidéo de robot pour le moins désarçonnante.

Boston Dynamics est une société spécialisée dans la robotique et propriété de Google depuis 2013. Google a bien voulu céder l’entreprise l’an passé (lire : Google pourrait se séparer de Boston Dynamics) , jugeant visiblement que l’avenir ne reposait pas totalement dans les robots humanoïdes. Le manque d’intérêt de l’armée américaine pour ses robots à l’apparence animale ne serait pas étranger à cette hésitation (lire : L’armée américaine déçue par le Big Dog de Google). Mais toujours est il que boston Dynamics appartient toujours pour l’heure à Google Alphabet.

Fluidité et sens de l’équilibre

Après Atlas et Spot, l’entreprise présente des images de Handle, un nouveau robot bipède équipé de roues à l’extrémité de ses membres inférieurs. Cette vidéo a été présentée par le fondateur de l’entreprise Marc Raibert lors d’une conférence investisseur.

Les évolutions de Handle peuvent être aperçues à partir de 3.50′. (Source : YouTube)

Ce que l’on voit sur les images est pour le moins troublant. La machine semble capable de se déplacer rapidement, de conserver son équilibre sur des trajectoires non rectilignes et de sauter un obstacle en déplacement. Bien sûr, nulle annonce de commercialisation ou de client potentiel n’a été communiquée à la suite de la diffusion de la vidéo.

Pour aller plus loin sur ce sujet