PC connectés Windows 10 on ARM : les questions sans réponses

Quelle est la valeur d’une connectivité permanente et d’une autonomie avoisinant les 20 heures ?

Nous sommes sur le point de le découvrir. Qualcomm et Microsoft ont lancé les deux premiers PC Windows 10 embarquant le processeur ARM Snapdragon.

Asus et HP ont tous deux présenté des systèmes. Asus propose une configuration 2-en-1 appelée NovaGo dont le prix démarre à 599 dollars pour 4 Go de RAM et 64 Go de stockage. Pour 8 Go de RAM et 256 Go de stockage, vous paierez 799 dollars. La tarification du HP Envy x2 sera dévoilée plus près de son lancement au printemps 2018.

Prix et arrivée de Windows sur ARM posent quelques questions intéressantes. Voici un tour rapide des inconnues :

Le prix est-il adapté ? J’ai d’abord hésité. Mary Jo Foley a estimé que la connectivité LTE et l’autonomie justifiaient un prix de 799 dollars. Néanmoins, les accès Wi-Fi sont suffisamment nombreux pour faire du Chromebook de Google un concurrent de ces terminaux. Les ordinateurs portables Windows actuels se révèlent également moins chers dans de nombreux cas.

 

Des PC pour les particuliers ou à l’entreprise ? Microsoft et Qualcomm destinent d’abord ces systèmes aux consommateurs. Mais les fonctionnalités et la connectivité permanente rendront ces 2-en-1 plus intéressants pour les utilisateurs professionnels. Ces terminaux, peu enclins à devenir des succès de masse, peuvent convenir aux professionnels de l’information qui travaillent principalement sur un navigateur. En revanche, tout utilisateur d’une application spécialisée pourrait avoir besoin de plus.

Dans la pratique, comment fonctionne l’émulation de Microsoft ? L’éditeur précise que Windows S peut exécuter des applications Windows traditionnelles avec émulation. Et cette technique est une manière de disposer d’une rétrocompatibilité. Cependant, les entreprises clientes et les particuliers devront dans une certaine mesure vérifier si les applications fonctionnent sur Windows S. Jusqu’à l’arrivée de ces terminaux, le fonctionnement pratique de l’émulation ne pourra être évalué.

 

Windows 10 S fera-t-il oublier la débâcle de Windows RT ? Windows 10 S n’est pas le premier système d’exploitation de Microsoft pour processeur ARM. Windows RT n’a pas convaincu et fut finalement abandonné. Windows RT a échoué en raison de la confusion suscitée chez les acheteurs par la coexistence de deux variantes de Windows et l’impossibilité pour RT d’exécuter toutes les applications. Les grandes lignes du scénario ne sont pas sans rappeler les particularités de Windows 10 sur ARM. HP et Asus livreront leurs terminaux avec Windows 10 S préinstallé, mais les clients pourront gratuitement migrer sur Windows 10 Pro pendant une période limitée.

Quelle concurrence ? Les ordinateurs Always Connected ont des atouts, mais ces machines compatibles Qualcomm sont susceptibles d’entrer en concurrence avec tout autre terminal, des Chromebooks aux ordinateurs portables traditionnels en passant par l’iPad Pro – sans parler de la gamme Surface de Microsoft.

Dernier point : les questions en suspens au sujet de ces ordinateurs sont suffisamment nombreuses pour freiner ou attiser vos envies d’achat.

ZDNet