Opinion – Pixelbook de Google : ce que le MacBook d’Apple devrait être [MAJ]

Article mis à jour à 17h

Google a levé le voile sur son nouveau Chromebook à 1.000 dollars, et c’est ce que le MacBook devrait être – sauf qu’il ne l’est pas.

Le nouveau Chromebook – appelé Pixelbook – est tel que j’imaginais le MacBook en 2017. Mais Apple est devenue complaisant et pense que retirer des ports est une révolution.

Pixelbook, l’alternative à Windows

Le Pixelbook a beaucoup en commun avec le MacBook. Ils sont alimentés par des processeurs Intel Core de 7ème génération et affichent des résolutions d’écran similaires, des options de stockage comparables (bien que le Pixelbook commence à 128 Go, tandis que le MacBook de base démarre à 256 Go).

Et ils ont tous deux des configurations mémoire similaires; les deux offrent une durée de vie de la batterie de 10 heures et comportent une construction en aluminium. Même le poids de l’ordinateur est assez comparable. Côte prix, la machine se décline en trois versions, la première coûte 999 dollars (Core i5, 8 Go, 128 Go SSD M.2 SATA), la seconde est à 1199 dollars (Core i5, 8 Go, 256 Go M.2 SATA) et la troisième, annoncée à 1649 dollars (Core i7, 16 Go, 512 Go PCIe NVMe).

Mais ce sont les différences qui importent. Google a réussi à créer quelque chose de différent, plutôt que de servir une version légèrement améliorée de son précédent Chromebook, le Pixel.

Au lieu de cela, Google lui a donné le type d’évolutions que vous attendez d’un ordinateur portable Windows haut de gamme (oui, Windows est maintenant en tête des portables premium).

Faisons le compte :

  • Écran tactile de 12,3 pouces
  • Support d’un stylet (et Apple a un stylet, mais il ne fonctionne qu’avec l’iPad Pro)
  • Charnière à 360 degrés qui lui permet de fonctionner comme un ordinateur portable, une tablette ou en mode tente
  • Chargement rapide
  • Support de Google Assistant

Bien sûr, rien dans cette liste n’est révolutionnaire pour ceux qui connaissent bien les ordinateurs portables premium sous Windows, mais Apple n’a rien à proposer de comparable. Et pour une entreprise qui se targue de créer des produits haut de gamme, il est embarrassant qu’Apple soit dépassé par Google et un Chromebook. Pour les utilisateurs de Windows qui souhaitent s’éloigner de Windows, le Pixelbook offre maintenant une alternative crédible à Apple.

A noter, aucune date de commercialisation en France n’a été annoncée. 

ZDNet