Oh Windows 10 Mobile, c’est fini, comme l’amour du smartphone

 

Et un clou de plus dans le cercueil de Windows sur smartphone ? Microsoft pouvait compter les partenaires de son OS dans ce secteur sur les doigts de la main. Pourtant, avec une fonctionnalité comme Continuum et les apps universelles, l’éditeur espérait encore pouvoir inverser la tendance.

La firme de Redmond refusait cependant officiellement de reconnaître l’abandon du développement de Windows sur mobile, c’est-à-dire aujourd’hui de l’édition Windows 10 Mobile de sa plateforme. Auprès de ses partenaires, le géant du logiciel est visiblement plus transparent.

 

Windows Mobile : les démons de minuits

HP, un des derniers associés de Microsoft dans le mobile, a lancé fin 2016 le Elite x3. Mais ce terminal hybride est d’ores et déjà appelé à une existence brève. De quoi décourager les entreprises de s’intéresser à ce smartphone, voire de Continuum.

Mais surtout, les déclarations d’HP à The Register en disent long sur la stratégie réelle de Microsoft sur smartphone. Le patron EMEA d’HP, Nick Lazaridis, a déclaré à nos confrères britanniques que Microsoft avait confirmé la fin du développement de l’OS sur mobile.

« Microsoft, comme toutes les entreprises le font, a décidé d’un changement de stratégie et ils sont donc moins concentrés » sur ce qu’ils jugeaient autrefois comme un domaine stratégique. Le marché se partage en effet entre Android et iOS.

Et faute de proposer des smartphones sous Windows 10 Mobile ou de pouvoir s’appuyer sur des partenaires de premier plan, Microsoft ne peut espérer faire exister sa plateforme. Officiellement, l’éditeur réfutait tout abandon des développements.

Fin 2016, le PDG de la filiale française, Vahé Torossian, le reconnaissait pourtant ouvertement, avant d’être contredit en urgence par le service de presse. Interrogé par ZDNet, le patron de Windows, Terry Myerson, avouait néanmoins à demi-mot le retrait de l’éditeur sur smartphone.

Microsoft développe sur ARM et pour le cellulaire

« Je pense que la connectivité cellulaire et les processeurs ARM ont un rôle à jouer dans le paysage technique du futur » expliquait le dirigeant de la division Windows. Le message sous-jacent : Microsoft développe Windows Mobile, non pour les smartphones d’aujourd’hui, mais pour les terminaux ARM et connectés de demain. 

Terry Myerson jugeait impératif de continuer d’investir, car selon lui il serait ensuite extrêmement difficile de redémarrer. il ne s’agit dès lors pas d’investir pour alimenter de la croissance, mais pour des raisons stratégiques et techniques.

Et tant pis pour HP et son terminal Elite x3. Le fabricant prend d’ailleurs acte du changement de cap de l’éditeur pour dès à présent programmer un retrait progressif.

« Compte tenu de cela [fin du développement de Windows 10 Mobile], nous avons également décidé que sans la volonté et le soutien de Microsoft, cela n’a pas de sens. Si le logiciel, si l’écosystème du système d’exploitation n’est pas là, nous ne sommes pas une société de système d’exploitation » commente Nick Lazaridis auprès de Register, un brin désabusé.

Ventes et support de l’Elite x3 seront maintenus en 2018, puis s’achèveront. Quant à Microsoft, l’avenir de Windows 10 Mobile pourrait être AndromedaOS. D’après des informations de ZDNet, l’éditeur poursuit son projet à long terme de développement d’un système d’exploitation commun à différents formats de terminaux Windows. Et le terminal Andromeda de Microsoft serait le premier à être doté de l’OS.

ZDNet