Les fabricants de smartphones quittent le navire Windows 10 Mobile

Les partenaires de Microsoft fabricants de smartphones Windows (OEM) ne sont pas nombreux. Et risquent de l’être de moins en moins en regard de la présence, ou plutôt l’absence, de Redmond sur le marché mobile. A l’image de NuAns, notamment, qui semble visiblement prendre ses distance avec Windows 10 Mobile.

Ce constructeur japonais vient de présenter son nouveau modèle de smartphone, le Neo Reloaded. Doté d’un écran de 5,2 pouces, d’un processeur Qualcomm Snapdragon 625, de 3 Go de RAM, 32 Go de stockage, d’interface USB-C, Bluetooth et Wifi 802.11ac, le terminal est opéré sous Android 7.1. Il succède au Neo qui, lancé en février 2016, proposait une offre sous Windows 10 Mobile. De ce précédent modèle, le Neo Reloaded a conservé l’idée d’une partie de la coque amovible et colorée qui permet la personnalisation du smartphone.

Les promesses non tenues de Microsoft aux OEM

Si NuAns n’a pas officialisé son abandon de Windows, il n’a pas non plus indiqué de plans confirmant le développement de futurs produits sous l’OS mobile de Microsoft. Le dernier communiqué, en anglais, du constructeur remonte à juillet 2016. Il y annonçait le lancement du Neo à l’international via une campagne de financement participatif sur Kickstarter. Mais le lancement sur le marché américain, notamment, a visiblement échoué. Et le produit reste absent du marché européen. Il y a peu de chance que NuAns poursuive une stratégie sous Windows 10 Mobile alors que la part de Microsoft n’occupe plus que 0,3 % du marché mondial des smartphones, selon Gartner.

Microsoft avait réussi à convaincre des partenaires de s’engager en promettant que les ventes de Windows Mobile seraient relancées en 2016. Ce qui aurait entrainé un regain des développeurs pour la plateforme et engrangé un cercle vertueux poussant les consommateurs à se tourner vers l’offre alternative à Android et iOS. Las, c’est l’inverse qui s’est produit. Et NuAns pourrait ne pas être le seul constructeur à délaisser Windows 10 Mobile au profit d’Android. Au dernier trimestre 2016, l’OS de Microsoft s’est fixé à 0,2 % du marché japonais, selon Kantar World Panel. Insignifiant en regard des 44,8 % d’Android.


Lire également
Encore un développeur qui quitte Windows Mobile
Pour la première fois, les ventes de smartphones reculent en France
iPhone 7 a séduit les Etats-Unis, l’Europe et l’Australie