Les correctifs Microsoft de février n’arriveront pas avant le 14 mars

 

Les patchs et autres correctifs de sécurité de Microsoft prévus en principe pour le 14 février n’auront pas eu droit à leur Saint Valentin. L’éditeur vient tout simplement d’annoncer qu’ils ne seront pas déployés avant un mois, soit le 14 mars.

Cette décision semble sans précédent. Et pourquoi un tel retard ? La firme de Redmond n’a pas communiqué beaucoup plus de précision que la veille. Un jour plus tôt, elle annonçait un « problème de dernière minute » qui ne lui laissait pas d’autre option que de repousser la sortie du Patch Tuesday.

Un retard toujours inexpliqué, officiellement

Seule véritablement précision apportée depuis par Microsoft : la nouvelle échéance du Patch Tuesday de février, à savoir le 14 mars. D’après des sources de ZDNet, l’éditeur rencontrerait des problèmes avec son système de build pour les patchs.

La conséquence en serait l’impossibilité pour Microsoft de délivrer comme habituellement ses correctifs logiciels. Officiellement, pas de commentaires cependant. Le message reste celui-ci :

« Notre priorité absolue est de fournir la meilleure expérience possible aux clients pour le maintien et la protection de leurs systèmes. Ce mois-ci, nous avons découvert un problème de dernière minute qui pourrait avoir un impact sur certains clients et n’a pas été résolu à temps pour nos mises à jour prévues aujourd’hui. »

Ce retard n’est pas sans poser soucis sur le plan de la sécurité. Etait en effet attendu un patch pour une vulnérabilité zero-day dans Windows SMB. En février, l’éditeur devait aussi commencer à diffuser des correctifs dédiés à IE (IE Security-Only updates), indépendamment des patchs cumulatifs pour Windows 7/8.1.