Le PC traditionnel perd toujours des plumes

 

Gartner a mouliné ses modèles statistiques et remis à jour ses estimations pour les livraisons de terminaux (PC, tablettes et smartphones) de 2017 à 2019. Et premier constat, 2018 devrait s’achever sur une hausse de 2% en volume avec 2,35 milliards de produits écoulés dans le monde.

Il s’agirait alors de la première année de croissance depuis 2015. Déduction : celle-ci ne sera pas au rendez-vous en 2017. Gartner table en effet sur un nouveau recul des livraisons mondiales d’environ 1%.

Des renouvellements Windows 10 en entreprise comme moteur

 

La faute au déclin du PC, une fois encore ? Oui (263 millions contre 270 un an auparavant), mais pas seulement. En effet, toutes les grandes familles de terminaux reculent : le PC, les téléphones mobiles et les tablettes.

Cependant, au sein de ces mêmes catégories, des marchés dégagent bien de la croissance. C’est en particulier le cas des smartphones. En 2018, ce segment renouera avec des niveaux de croissance supérieurs (+6%) avec 1,6 milliard d’unités livrées.

 

Du côté des PC de type ultramobile, les indicateurs sont également attendus au vert avec 59 millions de terminaux écoulés cette année (50 millions en 2016 et 70 l’année prochaine). C’est cependant encore trop peu pour compenser le déclin des ventes de PC traditionnels en 2017.

Mais suffisamment, estime Gartner, pour espérer une légère reprise l’année prochaine à 0,8%. Les multiples corrections de prévision des années précédentes rappellent toutefois la fragilité de ces perspectives.

Plusieurs facteurs pourraient empêcher ce retour à la croissance : la pénurie de composants, dont la DRAM, se traduit par des augmentations des prix de vente des PC, ce qui affecte directement les achats. Or la pénurie et ses effets se prolongeront en 2018, a déjà annoncé Gartner.

Ultramobile : des attentes déjà déçues

La croissance des PC ultramobiles a, à plusieurs reprises, été corrigée (en janvier 2016, Gartner prévoyait ainsi 74 millions d’ultramobiles en 2017. Ce devrait être 59 millions finalement). Si celle-ci s’avère insuffisante, ce qui a été le cas par le passé, la chute continue du PC traditionnel entraînera le marché du PC dans son ensemble.   

Gartner table d’ores et déjà sur un repli de 4,4% des livraisons de PC traditionnels en 2018. La demande émanant des entreprises devrait en principe limiter la casse. A condition que les hausses de prix n’encouragent pas les TPE/PME à différer leurs achats.

Pour l’heure, le cabinet prévoit un retour à la croissance des livraisons de PC aux entreprises en 2017, tirées par un renouvellement accéléré des parcs de PC vers Windows 10 dans de nombreuses régions du globe, dont l’Europe de l’Ouest.

« Même si les prix ont augmenté en raison de la hausse des coûts des composants, les remplacements Windows 10 ont maintenu le marché du PC relativement stable jusqu’en 2017 » commente le directeur de recherche de Gartner, Ranjit Atwal. « Nous estimons que le marché des PC (ordinateurs de bureau, portables et ultramobiles) devrait retrouver une croissance de 0,8% en 2018. »

 

Mais pourquoi se préoccuper encore du PC ? Après tout, les individus ne se satisfont-ils pas déjà d’amour, d’eau fraîche et d’un smartphone ? Pas du tout, et cette « idée fausse persiste » constate le cabinet.

« […] notre dernier sondage en ligne auprès des utilisateurs finaux montre que les utilisateurs dépendent autant des ordinateurs ou des tablettes que des smartphones » souligne l’analyste. « 40% des personnes interrogées ont déclaré qu’elles utilisaient surtout un ordinateur ou une tablette pour certaines expériences quotidiennes, comme lire et écrire des e-mails détaillés ou regarder des vidéos, alors que 34% d’entre elles utilisent un smartphone pour sa commodité en mobilité. »

Voir aussi notre page
Chiffres clés : les ventes de PC

ZDNet