Le PC n’avait plus connu cela depuis six ans

 

Le marché des PC commence à montrer quelques signes de stabilisation. Les livraisons mondiales de PC traditionnels enregistrent une croissance légèrement positive de 0,7% sur un an au 4e trimestre 2017. Sur l’ensemble de l’année 2017, la baisse se limite à 0,2% selon les indicateurs publiés par IDC.

D’après le cabinet, l’année 2017 a été l’année la plus stable pour le marché des PC depuis 2011, avec un volume d’expéditions annuel de 259,5 millions d’unités.

La base d’utilisateurs PC va continuer de rétrécir

Au cours du trimestre des fêtes de fin d’année, les fournisseurs de PC ont livré 70,6 millions d’unités, soit mieux que les prévisions tablant sur une baisse de 1,7%. Cependant, malgré la faible croissance trimestrielle de 0,7%, les terminaux mobiles continuent d’avoir un effet modérateur sur le marché mondial des PC.

HP continue d’être le premier fournisseur dans le monde avec une croissance de 8,3% au quatrième trimestre. Lenovo est resté stable en tant que deuxième fournisseur de PC, suivi de Dell, Apple, ASUS et Acer.

« Les résultats du quatrième trimestre ont montré des avancées potentiellement encourageantes dans l’environnement difficile des PC » commente Jay Chou, responsable du Personal Computing Device Tracker chez IDC.

« Attirés par une gamme croissante de produits qui promettent une autonomie de batterie de toute une journée, une portabilité élevée et répondent aux cas d’utilisation émergents nécessitant une plus grande puissance de calcul, les consommateurs se tournent sérieusement vers ces PC remaniés. Cependant, le marché global des PC reste difficile. »

Le PC demain plus spécialisé

D’ailleurs, selon des chiffres préliminaires de Gartner, les livraisons mondiales de PC atteignaient 71,6 millions d’unités au quatrième trimestre 2017, soit une baisse de 2% sur un an. Contrairement à IDC, Gartner annonce donc la treizième baisse trimestrielle consécutive pour le marché des PC.

Pour l’année, les livraisons de PC en 2017 ont dépassé 262,5 millions d’unités, en baisse de 2,8% par rapport à 2016, selon Gartner.

« Les résultats du quatrième trimestre confirment encore une fois que les PC ne sont plus des cadeaux de fête populaires, ce qui ne veut pas dire que les PC vont disparaître des ménages » estime Mikako Kitagawa, analyste principal chez Gartner.

Le PC tendra plutôt à devenir un terminal « plus spécialisé et axé sur des objectifs : les acheteurs rechercheront la qualité et la fonctionnalité plutôt que de rechercher le prix le plus bas, ce qui augmentera les prix de vente moyens des PC et améliorera la rentabilité à long terme. »

Si une rentabilité accrue est une perspective à long terme, Kitagawa prévient que le marché des PC devra passer auparavant par une phase de rétrécissement résultant du recul du nombre d’utilisateurs de PC.

ZDNet