La veste connectée de Levi’s et Google arrive en rayons [MAJ]

Article mis à jour à 13h

Le projet Jacquard avait été présenté il y a deux ans… La veste connectée de Levi’s et Google devient aujourd’hui une réalité commerciale, son nom : Levi’s Commuter Trucker. L’idée ? Piloter des objets à distance grâce à un tissu spécial sensible au toucher. Ces textiles interactifs sont composés de fils conducteurs associés aux matériaux classiques des vêtements.

 

Les fils conducteurs sont reliés à de minuscules circuits et une dose d’intelligence artificielle permet de différencier une tape ou un balayage du doigt, afin d’opérer différentes actions sur un terminal relié sans fil. 

Concrètement, reliée sans fil à un terminal Android ou iOS, on peut rejeter un appel téléphonique en tapotant sur une zone tactile placée sur sa manche, lancer une play list musicale etc.. Quatre types de gestes sont reconnus. « Quand la veste détecte votre geste, le bouton envoie un signal sans fil à votre mobile » via le tissu lui-même, explique Levi’s dans un communiqué. Cette technologie, « littéralement cousue dans la veste, vous permet d’accéder à votre musique, votre (système de) navigation ou vos communications », poursuit la marque.

Le vêtement cible particulièrement les sportifs et les cyclistes (il s’agit de rester connecté sans quitter la route des yeux), il est commercialisé 350 dollars et sera disponible en boutiques et en ligne.

Google et Levis entendent bien surfer sur la croissance du marché des « wearables » (objets connectés à porter sur soi : montres, casques, vêtements…) qui prend aujourd’hui un virage. « La transition vers des werables plus intelligents et remplis de fonctionnalités est en plein essor » analyse Jitesh Ubrani d’IDC.

« Pendant des années, les trackers physiques rudimentaires ont agi comme une passerelle vers les smartwatches et maintenant nous sommes à un point où les marques et les consommateurs passent vers un terminal plus sophistiqué. » Selon Gartner, le marché va progresser en 2017 pour atteindre 30,5 milliards de dollars dans le monde. 

ZDNet