La réalité augmentée aussi révolutionnaire que l’iPhone pour Tim Cook. Très humblement

 

Pour Apple, la prochaine révolution viendra de la réalité augmentée. Mais une révolution à quel point ? Comparable à celle déclenchée par l’iPhone, imagine très humblement et impartialement le PDG du constructeur.

« Je la considère comme une grande idée, comme le smartphone » déclare Tim Cook dans une interview à The Independent. « Le smartphone est pour tout le monde, nous n’avons pas à penser que l’iPhone concerne un certain marché démographique, national ou vertical : c’est pour tout le monde. Je pense que AR est aussi grand, c’est énorme » s’enthousiasme-t-il.

L’AR, c’est bon pour vendre des iPhone

Contrairement à la réalité virtuelle, qui promet d’immerger les porteurs de casques de VR dans un univers numérique et donc de les couper du réel, la réalité augmentée superpose des images et des données sur le monde réel. Pokemon Go est une illustration, dans le domaine du divertissement, de la réalité augmentée.

Apple travaillerait d’ailleurs en partenariat avec un fabricant allemand d’optiques, Carl Zeiss, pour produire des lunettes de réalité augmentée/réalité mixte.

Ce n’est pas la première fois que Tim Cook encense la réalité augmentée, contrairement à la réalité virtuelle.

« Je pense vraiment qu’une part significative de la population des pays développés, et à terme de tous les pays, auront des expériences en AR tous les jours, et ce sera presque comme manger des repas trois fois par jour. Ça va devenir une vraie part de nous, exactement comme beaucoup d’entre nous vivent avec notre iPhone, donc l’AR va devenir très gros. La VR… je pense que ça ne sera pas aussi gros, par rapport à l’AR » déclarait-il l’année dernière.

Et si Tim Cook plébiscite ainsi la réalité augmentée, c’est car il espère qu’elle contribuera à faire vendre des smartphones, et plus particulièrement des iPhone. Non seulement, les usages de l’AR sont sans doute plus larges que ceux de la VR, mais en outre le smartphone conserve une place centrale dans les applications de réalité augmentée. Il en est l’interface d’accès.