iPhone X : premières impressions

Il est là. L’iPhone X est arrivé et présente un vaste écart par rapport à ce à que les utilisateurs d’iPhone étaient habitués avec en premier lieu la disparition du bouton d’accueil et avec lui, la possibilité de déverrouiller le téléphone avec une empreinte digitale. Au lieu de cela, votre visage devient votre mot de passe. Et les gestes remplacent les doubles-clics et les pressions longues.

 

Apple m’a envoyé un appareil d’évaluation tôt vendredi matin, mais j’en ai eu assez longtemps pour faire quelques réflexions initiales. L’année dernière, je suis passé de l’iPhone 6 à l’iPhone 7 Plus. Malgré un manque d’enthousiasme pour l’augmentation de la taille globale, je me suis convaincu que ça en valait la peine du côté de la taille de l’écran. 

Avec l’iPhone X, la taille est presque parfaite. Il est entre le format de l’iPhone 8 et l’iPhone 8 Plus Parce que l’écran est plus grand que large, il ne se traduit pas nécessairement par un contenu plus visible sur l’écran de 5,8 pouces de l’iPhone X (par rapport à l’écran de 5,5 pouces de la version Plus), mais le rendu est bien meilleur quand on le tient en main. L’iPhone X est légèrement plus épais et plus large que le Samsung Galaxy S8, mais il est plus court et moins lourd que son concurrent. 

Grande nouveauté, la reconnaissance faciale à travers la technologie True Depth semble bien fonctionner. Je n’ai jamais été en mesure d’utiliser systématiquement Iris de Samsung à cause de mes lunettes. Au cours des tests, je porte généralement des lentilles de contact pour m’assurer que tout fonctionne comme il se doit. Bien qu’Apple prétende à quel point le Face ID est polyvalent pour les utilisateurs qui ont une barbe, portent  des lunettes ou un chapeau, j’étais sceptique. Et j’avais, bien sûr, tort.

Paramétrer Face ID était un jeu d’enfant et a pris moins d’une minute. Depuis lors, j’ai déverrouillé le téléphone une douzaine de fois – tous sans faute et avec mes lunettes. Typiquement. Au moment où je prends le téléphone et que je fais glisser le doigt depuis le bas de l’écran pour aller à l’écran d’accueil, Face ID m’a identifié et déverrouillé le téléphone.

Sans un bouton d’accueil, la navigation sur l’iPhone X repose uniquement sur les gestes dont certains sont tout nouveau. Faites glisser votre doigt depuis le bas de l’écran pour accéder à l’écran d’accueil ou activer l’affichage multitâche. Un glissement vers le bas va rapidement permettre de basculer entre les applications (je l’aime déjà celui-ci).

Pour activer Siri, appuyez et maintenez le bouton latéral. Apple Pay est déclenché par un double appui sur le bouton latéral. Aussi intuitif et facile que les gestes à utiliser, il faudra néanmoins un certain temps à quiconque dont le téléphone principal a été un iPhone pour réapprendre l’expérience. J’ai d’ailleurs plusieurs fois appuyé instinctivement sur le bas de l’écran pour être ramené à l’écran d’accueil…

Au rayon des points à améliorer c’est la grande quantité d’espace vide sur l’écran. Par exemple, regardez cette zone sous le clavier (voir l’image ci-dessus). Il est toujours là, affichant un icône emoji d’un côté et un icône de dictée de l’autre. C’est tellement … vide. La même chose vaut pour l’espace au-dessus d’une application, où l’encoche sépare des informations comme l’indicateur de signal, et l’heure.

 

Les applications qui ne sont pas encore optimisées pour l’affichage de l’iPhone X ont également une part de vide. Jetez un oeil au trio d’applications ci-dessous.

 

Il y a évidemment beaucoup plus à dire sur l’iPhone X que sa taille, son identifiant et sa nouvelle navigation. Et nous y reviendrons bien évidemment.

ZDNet