Galaxy X : le smartphone pliable fait encore parler de lui

L’agitation autour du Galaxy X, le smartphone pliable de Samsung, ne faiblit pas. Il y a quelques joursle chef de la division mobile de Samsung Electronics déclarait viser le lancement d’un tel modèle pour l’année prochaine alors qu’il tablait auparavant sur 2019.

 

Le géant technologique sud-coréen est en passe de surmonter les obstacles permettant d’intégrer un écran pliable dans un terminal, a déclaré DJ Koh, président de Samsung Mobile, lors d’un événement média pour le lancement du Galaxy Note 8 en Corée du Sud.

Le téléphone ne sera lancé qu’une fois prêt, a-t-il toutefois pris soin de souligner. « Nous ne voulons pas vendre simplement une paire de téléphones. Nous voulons qu’il soit prêt pour un marché de masse et d’un niveau technologique suffisant pour que les consommateurs jugent que c’est un téléphone bien conçu. »

L’année dernière, Koh reconnaissait que le constructeur était très intéressé par les téléphones pliables en tant que concept. Il précisait cependant que plus de temps était nécessaire pour fournir une « innovation et une facilité d’utilisation significatives ».

Mais pour certains observateurs, ce smartphone serait bien plus avancé et aurait déjà reçu certaines certifications. Le modèle référencé SM-G888 a été vu dans les listes de certification du Bluetooth SIG et vient d’obtenir une certification du National Radio Research (NRA) sud-coréen.

Rien ne dit pourtant que ce SM-G888 soit le tant attendu Galaxy X, excepté certains sites spécialisés qui établissent un lien sans réelles preuves. D’autant plus que Samsung a indiqué que ce terminal appartiendrait à la famille Note, or la référence citée ne correspond pas à la nomenclature de cette gamme.

Cela fait déjà longtemps que l’on évoque la possibilité d’un smartphone pliable chez Samsung, connu sous le nom de code Galaxy X.Par ailleurs, le groupe planche depuis longtemps déjà sur des écrans flexibles et/ou pliables. Samsung Display, filiale en charge de la production d’écrans, a d’ailleurs déjà présenté des prototypes d’écrans OLED flexibles plus tôt cette année.

Fin 2016, Samsung a dévoilé un autre brevet qui lui aussi pourrait servir de base à ce smartphone de nouvelle génération pliable en deux grâce à un système de charnière placé en son milieu. Un système qui rappelle celui utilisé par Microsoft pour son Surface Book mais qui implique ici l’utilisation d’un écran souple. 

ZDNet