Echo Show d’Amazon pénalisé par le retrait de YouTube ?

 

C’est pas moi, c’est lui. Amazon et Google se renvoient la balle au sujet de la coupure du service YouTube sur Echo Show, la version avec écran de la gamme de haut-parleurs connectés du géant du e-commerce.

La disparition de cette fonction très appréciée des utilisateurs ne serait pas sans conséquence pour les ventes de terminaux d’Amazon. Une baisse de prix d’Echo Show s’imposait-elle dès lors pour stimuler les ventes, au ralenti depuis ?

Les ventes d’Echo Show ralentiraient

Les consommateurs américains (la distribution du produit est restreinte) peuvent dès à présent bénéficier d’une remise. Le prix est passé depuis lundi de 230 à 200 dollars – ce qui en fait toujours le modèle Echo le plus cher de la gamme.

C’est aussi le seul à disposer d’un écran de 7 pouces. Encore très récemment, il permettait aussi aux clients de visionner des vidéos YouTube. Et la fonctionnalité était visiblement appréciée, entre autres, des amateurs de cuisine qui pouvaient ainsi afficher des recettes sur l’écran.

A noter qu’Echo Show reste compatible avec Amazon Video, la plateforme de contenus de la firme. Celle-ci est toutefois moins populaire que YouTube – et surtout payante. Une baisse de prix était-elle de rigueur pour compenser le recul fonctionnel du terminal ?

Rien à voir, répond Amazon. « La promotion de 30 $ est une remise limitée qui a été planifiée bien avant que la suppression de YouTube ne soit mise en lumière » rétorque un porte-parole d’Amazon.

« Des circulaires [prospectus] sont actuellement à l’impression depuis le week-end dernier. Comme vous le savez probablement, il faut des semaines pour planifier, imprimer, travailler avec les détaillants et distribuer des circulaires aux clients » précise-t-il encore.

Une promotion décidée avant le retrait de YouTube

La promotion décidée par Amazon est donc a priori sans lien avec le retrait de YouTube. Elle pourrait néanmoins intervenir au bon moment, même s’il est inutile d’attendre du fabricant qu’il communique sur ses ventes de terminaux Echo pour le confirmer ou non.

Quant au retour du service vidéo, il ne fait l’objet d’aucune réaction de la part de Google ou d’Amazon. Pour chacune des parties, la responsabilité en incombe à l’autre. Selon Amazon, « Google a choisi de ne plus diffuser YouTube sur Echo Show, sans explication ni notification aux clients. Il n’y a aucune raison technique justifiant cette décision, ce qui est regrettable et préjudiciable à nos clients respectifs. »

Google n’est cependant pas prêt à porter le chapeau et invoque une violation des conditions d’utilisation du service, dont Amazon aurait été informé. « Nous négocions depuis longtemps avec Amazon, en vue d’un accord qui offre de bonnes expériences aux clients sur les deux plateformes. »

Pour la firme de Mountain View, c’est l’implémentation de son concurrent qui est en cause en ne fournissant pas une expérience utilisateur conforme. « Nous espérons être en mesure de parvenir à un accord et résoudre ces problèmes bientôt » ajoutait-il. La portée restait ouverte.

Bientôt donc. La concurrence exacerbée entre Amazon et Google sur l’e-commerce, les données relatives aux comportements d’achat et les haut-parleurs connectés ne contribuera sans doute pas à mettre de l’huile dans les rouages de la négociation. Le temps pour Google de lancer son équivalent de l’Echo Show ?

ZDNet