Docker finalise un financement de 75 millions de dollars

Selon Bloomberg qui cite des sources anonymes, Docker serait sur le point de finaliser une levée de fonds de 75 millions de dollars. Le dernier tour de table datait d’avril 2015 où la start-up qui aurait dû être française avait levé 95 millions de dollars, auprès de Insight Venture Partners (déjà actionnaire de Docker), Coatue, Goldman Sachs et Northern Trust. Si le prochain tour de table est confirmé, la coqueluche de la Silicon Valley aura récolté depuis sa naissance 235 millions de dollars et une valorisation estimée maintenant à 1,3 milliard de dollars.

En dehors de l’aspect financier, cet investissement doit permettre d’assurer la croissance et le développement du spécialiste de la technologie des conteneurs. Une partie du capital va servir à la création d’une équipe commerciale et marketing dédiée aux grandes entreprises. Une orientation logique suite aux efforts de Docker pour séduire les entreprises. En mars dernier, la société a lancé son offre entreprise comprenant le runtime de Docker combiné avec des solutions d’orchestration (gestion des clusters et des déploiements), des fonctions de sécurité et des outils d’administration.

Une réorganisation pour conquérir les entreprises

Pour développer son activité à destination des entreprises, Docker a modifié son organisation en recrutant comme PDG, Steve Singh, le co-fondateur de Concur, le spécialiste des solutions de gestion des notes de frais. Cette société a été vendue à SAP en septembre 2014 pour un montant de 8,3 milliards de dollars. En remerciant Ben Golub, Solomon Hykes, fondateur de Docker donnait un signal au marché d’un changement de braquet de la start-up vers un développement international (un premier pas a été fait en Chine avec Alibaba) et le renforcement commercial de son offre.

Un chemin qui ne plait pas à tout le monde et notamment certains développeurs qui envisageaient la création d’un fork du runtime de Docker. La start-up a finalement confié le référentiel principal de Docker comme projet Open Source à la Cloud Native Computing Foundation.  

Toujours sur le plan organisationnel, Bloomberg indique que Docker prévoit de remplacer les membres du conseil d’administration représentant les investisseurs par des « experts dans les opérations et les ventes à destination des entreprises » pour soutenir l’effort de monétisation.

A lire aussi :

Microservices, Docker, Kubernetes : des compétences que les entreprises s’arrachent

Docker est l’outil de prédilection du Devops

crédit photo © Rrraum – shutterstock