Chiffres clés : les ventes de mobiles et de smartphones

Ventes smartphones dans le monde

2016, année mémorable – Le ralentissement du marché mondial des smartphones s’accentue. En 2015, la croissance atteignait encore les 10%. L’année dernière, elle a chuté à 2,3% d’après IDC. Et elle aurait pu être plus faible encore sans une progression des livraisons de 6,9% lors des trois derniers mois de l’année.

Au total, 1,47 milliard de smartphones ont été écoulés dans le monde en 2016, dont 428,5 millions au cours du seul 4e trimestre 2016. Apple a largement contribué aux bonnes performances du secteur sur cette période avec à la clé un nouveau record de ventes : 78,3 millions d’iPhone.

La firme de Cupertino ne faisait toutefois que renouer avec la croissance, après plusieurs trimestres de panne. Les trois chinois du top 5 continuent eux d’afficher de bonnes performances sur la fin 2016.

Si IDC qualifie cette année de « mémorable », c’est notamment du fait des résultats affichés par Huawei. Le marché ne se partage plus uniquement entre Apple et Samsung, y compris sur le haut de gamme. Huawei, robuste troisième, a livré 139,3 millions de smartphones (+30,2%). Et pour la première fois, il se hisse au-dessus des 10% de part de marché sur un trimestre.

Apple recule en 2016 : une première – Le nouveau record de ventes d’iPhone au 4e trimestre ferait presque oublier les résultats de la firme sur l’ensemble de l’année. Difficile pourtant d’oublier que pour la première fois depuis la création de l’iPhone en 2007, Apple a vu les ventes d’iPhone reculer

La baisse des livraisons d’iPhone a atteint 7% à 215,4 millions d’unités. Apple a tout simplement vendu environ 16 millions d’iPhone de moins qu’un an auparavant. 2016 a été une année « mémorable » a plus d’un titre pour le géant américain.

Très dépendant de l’iPhone, l’activité smartphone a dégagé 18,3 milliards de dollars de moins qu’en 2015 à 136,7 milliards. En 2016, l’iPhone a assuré à lui seul 63,5% du chiffre d’affaires de la firme. Toutefois, son grand rival Samsung a lui aussi souffert l’année dernière, notamment en raison du fiasco industriel du Note 7.

Apple et Samsung ne sont plus seuls – La croissance des livraisons de smartphones a nettement ralenti en 2016. C’était attendu. Sur l’année, la progression n’est plus que de 2,3%, estime IDC. Néanmoins, le 4e trimestre a été très porteur avec une croissance de 6,9% ou 428,5 millions de terminaux écoulés. Les iPhone 7 et 7 Plus ont contribué à ce résultat.

Le cabinet explique cette croissance en fin d’année aux performances des marchés chinois, américain, et brésilien. Mais si IDC présente 2016 comme une année « mémorable », c’est aussi en raison de la contre-performance d’autres marchés.

Ainsi, une forte croissance des livraisons était attendue sur certaines régions émergentes comme le Moyen-Orient et l’Amérique Latine. Finalement, ces marchés ont fini l’année en baisse.

1,47 milliard de smartphones en 2016 – IDC estime que sur un an, le marché mondial des smartphones a progressé de 2,3%, contre un peu plus de 10% en 2015. Même si Samsung est doublé par Apple lors du 4e trimestre, ce dernier conserve aisément sa première place sur l’ensemble de l’année 2016 avec 311,4 millions de smartphones écoulés (-3%), contre 215,4 pour Apple (-7%).

Derrière les deux leaders monte avec régularité le chinois Huawei à 139,3 millions d’unités (+30,2%). Il précède deux autres constructeurs chinois, Oppo et Vivo. Le premier flirte désormais avec les 100 millions de smartphones écoulés.

Oppo a démarré seulement l’année dernière l’internationalisation de son activité, avec succès jusqu’ici, analyse IDC. Le fabricant privilégie l’Asie du sud-est et l’Inde. Sa croissance est tirée par d’importantes campagnes marketing et de nouveaux lancements de produits. Oppo commence à présent à s’intéresser au Moyen-Orient.

Ventes de smartphones en France

Premier coup d’arrêt à la croissance des smartphones en France. Selon GFK, 20,2 millions de terminaux ont été écoulés en 2016, soit un repli de 6%. C’est une première depuis 2007. L’institut d’études avance deux facteurs pour expliquer cette tendance.

D’abord, les arbitrages de consommation n’ont pas favorisé les smartphones, les Français ayant plutôt préféré se tourner vers des écrans plats HD dont les ventes explosent de 30% à 6,5 millions d’unités. Euro de football oblige.

Par ailleurs, GFK juge le marché français proche de la saturation. Les primo-accédants se font plus rares et on est bel et bien passé d’un marché d’équipement à un marché de renouvellement avec une utilisation des terminaux plus longue. D’ailleurs, le spécialiste table sur une poursuite de la baisse des ventes en 2017.

Ainsi « c’est sans doute la taille de l’écran qui aura le plus évolué cette année avec une ascension fulgurante des écrans de 5 pouces » commente GFK. En 2014, 21% des smartphones vendus en France avaient un écran de 5 pouces. C’est 11 points de plus qu’il y a un an. Entre 2013 et 2014, la taille moyenne des écrans est ainsi passée de 4 à 4,4 pouces.

Sur le parc de mobiles vendus en 2014, 76,4% étaient des smartphones. Cette part s’est fortement accrue par rapport à l’année précédente où elle était ainsi de 67%. Le développement du smartphone en France est directement tiré par l’explosion des forfaits sans engagements.