CES 2018 ou les funérailles de Microsoft Cortana

 

Si Cortana de Microsoft ne s’impose pas sur un PC Windows, où le pourra-t-il alors ? Au CES 2018, l’assistant Alexa d’Amazon a été annoncé sur des configurations d’Acer, Asus et HP. Et d’autres encore devraient suivre.

Un an plus tôt, la stratégie d’Amazon pour Alexa se déployait. Au CES 2018, la présence de l’assistant vocal se développe dans toute la maison intelligente et via des partenariats.

L’avenir de Cortana en tant qu’assistant direct est de plus en plus incertain. En témoignent plusieurs faits :

Bien entendu, Cortana compte quelques victoires à son crédit avec des annonces de son intégration à des haut-parleurs intelligents et des thermostats. Cependant, sa distribution est noyée par Alexa ainsi que Google Assistant.

En termes simples, Microsoft ne peut compter sur une présence dans le mobile, la maison intelligente et le haut-parleur numérique pour fournir des points de contact à Cortana.

Et à présent, Cortana doit partager l’environnement PC avec Alexa. Ce développement pourrait s’avérer préjudiciable à Microsoft. Ainsi, lors du CES 2018, Acer a annoncé l’arrivée d’Alexa sur ses ordinateurs portables Aspire, Spin, Switch et Swift, ainsi qu’un PC tout-en-un. Ses débuts sont prévus au premier trimestre, avant un déploiement plus large à la mi-2018.

Le fabricant n’est pas seul à avoir fait des annonces en ce sens. En effet, Asus ajoutera Alexa à ses ordinateurs portables ZenBook et VivoBook. Quant à HP, il a annoncé l’arrivée d’Amazon Alexa sur son ordinateur de bureau Pavilion Wave.

Néanmoins, Cortana ne disparaîtra peut-être pas complètement, mais remplirait plutôt le rôle d’une technologie d’arrière-plan fonctionnant en complément d’un ensemble d’outils d’intelligence artificielle. Toutefois, Cortana ne sera pas utilisé comme l’imaginait initialement par Microsoft.

ZDNet