CES 2018 : HTC présente le Vive Pro, une nouvelle version de son casque VR

Nouveau coup de chaud sur le marché des casques autonomes de réalité virtuelle. Alors que Facebook prépare le lancement de l’Oculus Go, totalement autonome, HTC a profité du CES qui a ouvert ses portes à Las Vegas pour dévoiler la nouvelle version de son Vive, baptisée Vive Pro.

 

Le Vive est considéré comme un des meilleurs casques VR du marché mais n’est pas exempt de défauts. Cette nouvelle mouture s’attache à les corriger avec notamment un écran de meilleure qualité. Le casque embarque une dalle OLED haute résolution d’une densité de 615 pixels par pouce pour une définition de 2880×1600 pixels contre 2160×1200 pixels et 448 ppp pour le modèle précédent. 

On trouve également un second micro pour renforcer la suppression des bruits ambiants et d’une seconde caméra stéréo. Si le design ne change pas, le casque est désormais plus léger, assure le fabricant taiwanais. Si le Vive Pro reste dépendant de câbles, il est prêt au sans-fil via un module Vive Wireless Adaptor qui utilise la technologie WiGig. Mais visiblement, ce module ne sera pas disponible tout de suite.

Le HTC Vive Pro devrait être commercialisé au cours du premier trimestre 2018 pour un prix qui n’a pas été communiqué.

Selon les chiffres de Canalys, le marché des casques VR a pour la première fois passé la barre du million d’unités expédiées aux distributeurs au troisième trimestre 2017. Pour autant, cet engouement est un peu à relativiser puisque la demande se concentre d’abord sur un modèle, le PlayStation VR de Sony qui représente quasiment la moitié (490.000 ou 49% de part de marché) de ces livraisons. Le casque profite à plein régime du succès de la console PS4 avec laquelle il fonctionne et de son prix abordable. De quoi confirmer le tropisme « gaming » de ce marché.

Sur la seconde marche du podium, on trouve d’ailleurs Oculus avec 210.000 casques Oculus Rift, soit une part de 21%. HTC ne se classe que troisième avec 160.000 casques Vive (16% de PDM). Le taiwanais mise énormément sur cette activité pour rebondir. Ce n’est pas gagné, d’autant qu’il pâtit certainement du prix de son terminal. La version Pro devrait néanmoins conserver ce positionnement haut de gamme…

ZDNet