CES 2018 : Google montre les muscles dans les assistants personnels [MAJ]

Article mis à jour à 10h30

La domotique et les assistants/enceintes connectés devraient être les stars de cette édition 2018 du CES (Consumer Electronic Show). Habituellement, Google est plutôt discret lors du grand show de l’électronique grand public mais les enjeux sont énormes : le géant de Moutain View est donc venu en force et s’attache à démontrer qu’il faut compter avec lui. 

 

Google a ainsi annoncé avoir écoulé « plus d’un appareil Google Home par seconde depuis le lancement de la version mini en octobre 2017 ». En extrapolant, on arrive à environ 6 millions de ses enceintes Home (tout modèle confondu). Le groupe ne donne pas trop de détails et ce chiffre est déclaratif. Prend-il en compte les partenariats où l’enceinte pouvait être offerte gratuitement avec d’autres achats ? Quant à Google Assistant, le moteur de ces appareils, il serait présent sur 400 millions d’appareils.

Toujours est-il que Google montre les muscles. La firme a installé un stand massif permettant de découvrir des démonstrations de ses assistants personnels nourris à l’intelligence artificielle et ses progrès en la matière. Elle s’est également offerte une publicité géante sur le mono-rail qui traverse toute la ville et d’autres sur les écrans géants des palaces du célèbre boulevard « strip ». Toutes ont rapport à Home.

L’ennemi visé est bien Amazon qui domine le marché avec Echo (mais qui ne donne aucun chiffre précis). A mesure que leurs activités s’étendent, les développements d’Amazon et de Google dans leurs territoires respectifs provoquent des heurts. Mais la nécessité pour Amazon d’assurer à Alexa une position privilégiée pourrait conduire à une trêve mouvementée. Comme nous l’expliquons ici. 

Selon l’association Consumer Technology Association (CTA), il devrait s’écouler 43,6 millions d’enceintes connectées à commande vocale aux Etats-Unis en 2018, soit une hausse de 60 % par rapport à 2017. « Ce marché n’est pas seulement en train de grimper, il explose littéralement », commente Steve Koenig de cette association.

ZDNet