Avec Solaris 11, Oracle se tourne vers le Cloud

solaris11Le système d’exploitation de Sun/Oracle arrive en version 11 ce mois-ci. Conçu pour le cloud computing et la virtualisation, il permet un déploiement rapide de services sur des serveurs X86 et Sparc, dans les environnements cloud privé, public ou hybride. Cependant, Oracle ne peut revendiquer que 2,6% de parts de marché des systèmes d’exploitation en 2010 (selon Gartner), face à la position dominante de Windows (78,6%), à la nouvelle santé d’AIX, l’Unix d’IBM et à la percée de linux en entreprise – en particulier RHEL (Red Hat Enterprise Linux).

Solaris 11 reste néanmoins un composant clé du boîtier de stockage Sun ZFS Storage Appliance combinant la protection des données et la lutte contre les malveillances. Oracle Solaris 11 permet à l’appliance Sun ZFS Storage de traiter les entrées-sorties en parallèle, ce qui améliore l’efficacité et les performances de stockage du boîtier concurrent des serveurs NAS.

Oracle surveille l’intégrité des données

Les offres de SGBD et de middleware sont évolutives, délivrées en self-service et par abonnement. Oracle met l’accent sur la haute disponibilité et l’intégrité des données, deux critères essentiels aux prestataires de services cloud et aux hébergeurs de sauvegardes.

Associé au centre de supervision Oracle Enterprise Manager Ops Center, Solaris 11 tente de simplifier les tâches d’administration du centre de traitements et de données. La console de supervision centralisée prend désormais en compte les environnements virtualisés au niveau du stockage, du réseau et des serveurs.