Ataribox : un PC sous Linux et AMD ?

La célèbre marque, qui a changé à de multiples occasions de mains, proposera bien de nouvelles versions (avec AT Games) de sa préhistorique console 2600 mais a des ambitions bien plus élevées. Frédéric Chesnais, p-dg d’Atari, a en effet confirmé en juin dernier que son entreprise travaillait sur une toute nouvelle console.

 

Peu de détails avaient été donnés. Tout juste apprenait-on que cette machine s’appuierait sur une technologie PC. Avec aussi peu d’informations, difficile de se faire une idée excepté le fait que ce nouveau Atari semble bien maîtriser les tenants et les aboutissants d’un buzz bien orchestré… 

Aujourd’hui, de nouveaux indices ont été diffusés. On apprend que c’est AMD qui fournira la partie CPU et GPU de la machine : « Encore une grande victoire dans le gaming ! Fière de travailler avec Atari sur la nouvelle Ataribox avec un processeur AMD intégrant un GPU Radeon », indique sur Twitter Lisa Su, p-dg du fondeur. Rappelons qu’AMD fournit déjà des composante pour la PlayStation 4 et la Xbox One.

Par ailleurs, son système d’exploitation devrait être un dérivé de Linux et la console devrait être vendue sous la barre des 300 dollars, début 2018. 

La question est de savoir si le nouvel Atari a les épaules assez large pour lancer une console « moderne » et se frotter aux géants Sony, Microsoft et Nintendo. Surtout, on peut se demander quels jeux fera tourner cette machine ? Encore du rétro, de l’émulation ou de vrais titres issus du monde PC ? Espérons qu’il ne s’agisse pas d’une console « toute nouvelle » pour lire des jeux « tout vieux »… Visiblement, Atari veut en faire une machine polyvalente. Un PC en somme…

« Avec l’Ataribox, nous voulons créer un système ouvert, un produit à tout faire sur lequel les gens pourront jouer, streamer et surfer avec le plus de liberté possible. Des jeux et contenus Atari seront disponibles, ainsi que des jeux et des contenus de beaucoup d’autres partenaires […] Nous voulons aussi que l’Ataribox soit un produit communautaire, nous prévoyons donc de récompenser nos fans et les premiers acquéreurs de la machine avec des accès anticipés, des éditions spéciales et tout ce qui pourra les inclure comme participants actifs au moment de la sortie du produit » a indiqué Frédéric Chesnais.

Wait and see. 

ZDNet