Apple Glass : nouveaux indices pour un lancement en 2019

En novembre 2016, Bloomberg affirmait qu’Apple serait dans la “phase d’exploration” d’un concept de lunettes connectées par liaison sans fil à un iPhone pour diffuser des images et des notifications. Il était aussi question d’applications de réalité augmentée dont Tim Cook, le P-dg d’Apple, a dit à plusieurs reprises qu’elle est plus importante que la réalité virtuelle.

 

Bloomberg indiquait que le géant californien a discuté avec des fournisseurs potentiels et même commandé de petites quantités d’écrans miniature pour réaliser des tests. L’article évoquait un lancement pas avant 2018. 

En janvier dernier, 9to5mac confirmait ces informations et indiquait que ces lunettes seraient bien pensées pour la réalité augmentée et se seraient conçues en partenariat avec Carl Zeiss, le mythique fabricant d’optiques. 

Néanmoins, le fait qu’Apple mène ce genre d’expérimentation n’a rien de surprenant, bien au contraire. Mais cela ne signifie pas que tout ceci débouchera sur le lancement d’un produit dont il faudra préciser l’usage. Rappelons que Google n’a pas trouvé la clé avec ses Google Glass…

Aujourd’hui, la rumeur se renforce considérablement avec les déclarations au Nikkei d’Allen Horng, le président de Catcher Technology, un fournisseur historique d’Apple. Il explique en effet que son entreprise travaille sur de nouveaux composants dédiés à la réalité augmentée intégrés dans des produits devant être légers et facilement portables.

Bref, tout porte à croire qu’il s’agit de lunettes. Le responsable tempère néanmoins l’enthousiasme naissant en soulignant que des problèmes techniques sont encore à régler et qu’un lancement ne pourrait pas intervenir avant 2019.

La réalité augmentée est une vraie priorité pour Apple. « Je la considère comme une grande idée, comme le smartphone » déclarait Tim Cook dans une interview à The Independent. « Le smartphone est pour tout le monde, nous n’avons pas à penser que l’iPhone concerne un certain marché démographique, national ou vertical : c’est pour tout le monde. Je pense que AR est aussi grand, c’est énorme » s’enthousiasme-t-il.

Contrairement à la réalité virtuelle, qui promet d’immerger les porteurs de casques de VR dans un univers numérique et donc de les couper du réel, la réalité augmentée superpose des images et des données sur le monde réel. Pokemon Go est une illustration, dans le domaine du divertissement, de la réalité augmentée.

« Je pense vraiment qu’une part significative de la population des pays développés, et à terme de tous les pays, auront des expériences en AR tous les jours, et ce sera presque comme manger des repas trois fois par jour. Ça va devenir une vraie part de nous, exactement comme beaucoup d’entre nous vivent avec notre iPhone, donc l’AR va devenir très gros. La VR… je pense que ça ne sera pas aussi gros, par rapport à l’AR » déclarait-il l’année dernière. 

ZDNet