Amazon décline son Echo à l’envi

Amazon entend conserver voire renforcer sa domination sur le marché naissant des enceintes connectées intelligentes. Rappelons qu’aux Etats-Unis, le groupe disposerait d’une part de marché de 70% devant Google avec 20%. Derrière, ça se bouscule au portillon avec Apple et bientôt Samsung. Amazon a ainsi dévoilé trois nouveaux modèles de son enceinte connectée alimentée par Alexa et annonce un partenariat avec BMW.

 

Echo Plus 

Le premier est baptisé Echo compact et vise le bas du marché avec un prix de 99 dollars qui concurrence frontalement Google Home (129 dollars). Elle peut fonctionner à l’intérieur d’un système multi-room. Echo Plus est la version améliorée du modèle de base Echo et sera commercialisé 149 dollars. Outre Alexa, il s’agit d’un hub pour la maison connectée qui peut se synchroniser avec de nombreux périphériques.

Enfin, Echo Spot (129 dollars) est une version compacte dotée d’un écran tactile de 2,5 pouces et d’une webcam et peut trouver sa place sur sa table de nuit à la place du bon vieux radio-réveil. Il permet de passer des appels téléphoniques ou vidéo, dispose d’un petit haut-parleur et permet de dialoguer avec Alexa. 

 

Echo Spot 

A noter, aucune date de disponibilité en France n’a été annoncée.

Du côté de l’automobile, le partenariat avec BMW est un mouvement majeur pour Amazon car l’objectifs pour les acteurs de ce marché est de faire entrer leurs AI dans des appareils tiers. « La voix sera une grosse part de notre futur, surtout dans les voitures », a indiqué Ned Curic, en charge de l’intégration d’Alexa dans l’automobile, cité dans un communiqué d’Amazon.

Les conducteurs de BMW pourront demander à Alexa de lui indiquer un itinéraire, de passer des appels, de contrôler les appareils connectés de la maison ou encore de lui donner les dernières nouvelles, explique Amazon.

« La commande vocale est déjà présente dans les véhicules du groupe BMW depuis longtemps mais nous améliorons désormais les fonctionnalités en y ajoutant un écosystème numérique », ajoute Dieter May, en charge du numérique au sein du constructeur allemand.

ZDNet